Gilet de flottaison et matériel de sécurité

Eviter des accidents passe souvent par un peu de prévention... Rapportez vos

expériences bonnes et moins bonnes pour que chacun puisse en profiter!

Modérateurs: thomas, matalsurfing, manutzh

Gilet de flottaison et matériel de sécurité

Messagede Daniel » 24/10/2008 11:54

Bonjour

le 11 novembre 1990, parti sur une Bic Allegro de Saint Colomban, j'ai failli ne pas revenir... le vent était d'abord tombé, insuffisant pour le waterstart (auquel je me fatiguait pendant plus d'une heure) puis revenu si fort et irrégulier que je tombais tout le temps.
J'ai finalement atterri de nuit, vers 20h30 à l'extremité de la grande plage, gelé et épuisé, après avoir abandonné ma voile North toute neuve et mon mat, et ramé sur le flotteur pendant plus d'une heure
Avec l'age, Je n'ai évidement plus la forme physique de l'époque.

J'ai décidé de m'équipé en matériel de sécurité.

Achats effectués et testés :

Un gilet de flottaison : Décathlon 36.90€ ; vendu au rayon voile dériveur et catamarans). Le harnais convient bien avec une boucle de harnais bas.

Pour la vague : possibilité d'un gilet Neil Pryde à 74 €




Bonjour

le 11 novembre 1990, parti sur une Bic Allegro de Saint Colomban, j'ai failli ne pas revenir... le vent était d'abord tombé, insuffisant pour le waterstart (auquel je me fatiguait pendant plus d'une heure) puis revenu si fort et irrégulier que je tombais tout le temps.
J'ai finalement atterri de nuit, vers 20h30 à l'extrémité de la grande plage, gelé et épuisé, après avoir abandonné ma voile North 4,7 toute neuve et mon mat, et ramé sur le flotteur pendant plus d'une heure
Avec l'âge, Je n'ai évidement plus la forme physique et la résistance de l'époque.

J'ai décidé de m'équiper en matériel de sécurité.

Achats effectués et testés :

Un gilet de flottaison : Décathlon 36.90€ ; (vendu au rayon voile dériveur et catamarans). Le gilet convient bien avec une boucle de harnais bas. Il est Homologué CE, et possède des poches pour accessoires.
Pour la vague : possibilité d'un gilet Neil Pryde à 74 € lui ressemblant, mais permettant un crochet de harnais haut.

Essai en mer :

en cas de chute, le cou peut souvent rester hors de l'eau, limitant ainsi les entrées d'eau dans la combinaison, et le refroidissement qui en découle.
Accessoirement, il génère une protection supplémentaire contre le froid
Il facilite énormément le waterstart : moins de fatigue pour soulever la voile, et plus la tête dans l'eau. Un tel gilet m'aurait énormément servi pour cela en 1990, et peut-être permis de rentrer à la voile. Maintenant, j'apprécie vraiment cette aide.

C'est de très loin le meilleur achat de matériel que j'ai fait... depuis mon Hypersonic 96


Combinaison et Sous vêtements thermiques
En 1990, je n'avais qu'une combinaison unique. Outre mon shorty (quasiment jamais utilisé à Brest, mais bien pour Leucate en été), j'ai maintenant trois combinaisons : une légère pour les beau jours d'été, une 4-3 pour l'usage courant et une 5-3 pour les conditions plus fraiches. La combinaison d'été ne coûte pas cher, et il me semble très important d'avoir au moins deux combinaisons pour ne pas griller une combinaison hivernale au soleil d'été (ce que j'ai fait une année).

En dessous, je cumule un lycra avec en cas de besoin un top en Néoprène (Acheté à Décathlon, au rayon plongée) ; Il existerait aussi des top cumulant lycra et néoprène.
Outre l'avantage thermique, la combinaison et le top éventuels apportent une flottabilité supplémentaire. Ils permettent de prolonger l'usage d'une combinaison 4-3 par exemple. Mais elle devient parfois plus difficile à fermer.

J'ai aussi ajouté une cagoule, prévue pour les froids à venir, et j'ai encore des moufles (Décathlon) mais leur efficacité n'est pas extraordinaire.
Sec, au début de la session, j'ai parfois un peu chaud, et je me met parfois un peu à l'eau pour me rafraichir. Mais, à la fin de la séance, je suis toujours très content d'être bien protégé.


Accessoires de sécurité :

Le GPS peut être considéré comme un accessoire de sécurité, dans la mesure où il donne la position, si on peut transmettre cette position par téléphone. J'envisage aussi d'en acheter un.

La poche du gilet permet d'emporter quelques objets.
Je ne suis pas encore fixé sur le choix ; Ci dessous quelques idées, qui peuvent être cumulées.

Un dispositif de signalisation lumineuse : feu à main, petites fusées, lampe... Ce genre de dispositif devient maintenant règlementaire. J'ai croisé plusieurs planchistes qui se sont fait ramené grâce à des fusées. Par contre, que choisir ? Rien n'est proposé dans les surf-shops.
Vos avis en la matière sont bienvenus.
Téléphone mobile dans une housse plastique (dans quelle mesure serait-il utilisable ? )
Bout de rechange (Obligatoire ? )
Une poignée d'étarquage avec tournevis


Le choix de la planche, de la voile...

Depuis ma mésaventure de 1990, je suis plus prudent avec les planches de trop faible volume, m'imposant le waterstart. J'apprécie aussi énormément les flotteurs qui permettent de bien remonter au vent et de virer de bord, comme mon HS 96. Je met souvent un peu plus d'aileron que nécessaire, pour assurer un bon cap.

Les voiles ont heureusement de plus larges plages d'utilisation qu'en 1990.
Un pied de mat North permettant le réglage de la tension de guindant en mer me paraît aussi un accessoire de sécurité, pour pouvoir étarquer à fond, ou diminuer la tension selon le besoin.
Avatar de l’utilisateur
Daniel
Vient de découvrir l'océan
Vient 

de découvrir l'océan
 
Messages: 30
Inscription: 05/08/2004 23:00
Localisation: Brest

Retourner vers Sécurité: prévention des accidents.

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité